Le Moniteur des Pharmacies n° 2693 du 22/09/2007
 

LES GROG VOUS RÉPONDENT

Questions de comptoir


Cette détection délicate doit absolument être la plus précoce possible. Tout repose sur les réseaux d'alerte grippe et sur la qualité du travail des virologues. Chaque fois qu'un prélèvement rhino-pharyngé est pratiqué chez un malade grippé par un médecin vigie d'un réseau d'alerte grippe, l'analyse virologique identifie la nature grippale ou non du virus, son type (A, B, C) et son sous-type (H3N2, etc.). L'identification du sous-type permet aux virologues de distinguer grippe saisonnière et grippe pandémique. Encore faut-il que des prélèvements leur arrivent. Depuis 1997, le maillage de la planète par les réseaux d'alerte grippe a été considérablement développé. Il y a maintenant des médecins vigies un peu partout dans le monde, notamment dans la plupart des grands aéroports. L'apparition d'un virus grippal pandémique nouveau très contagieux ne devrait ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...