Le Moniteur des Pharmacies n° 2693 du 22/09/2007
 

PROFESSION

Actualité

L'arrêt des retours grossistes sur les produits à risque de contrefaçon


Ridha Khaldi, Orléans (Loiret)Dans la mesure où nous sommes intègres et sérieux, je ne vois pas comment le circuit officinal peut être pollué par des contrefaçons, sinon par un problème à la source. Les répartiteurs brandissent un épiphénomène pour bloquer davantage les reprises de médicaments qu'ils consentent à leurs clients. Heureusement, les pharmaciens qui recyclent Cyclamed sont rares et ceux commandant sur Internet encore plus ! Confiant presque l'exclusivité de mes achats à un seul répartiteur, je peux lui demander une ou deux fois par an une dérogation de reprise de surstocks. Pour combien de temps encore ? Philippe Damon, Le Rheu (Ille-et-Vilaine)Les répartiteurs s'abritent derrière des normes de qualité pour limiter les retours. La contrefaçon est la raison avancée mais demain ce sera autre chose. Le principe de précaution est ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...