Le Moniteur des Pharmacies n° 2692 du 15/09/2007
 

PARTS EN INDUSTRIE

Transactions

Introduite en pharmacie par la loi en faveur des PME d'août 2005, l'accession progressive à la propriété par des apports en industrie commence à faire des émules. Mais principalement entre un titulaire et son enfant diplômé.


A Ploërmel, dans le Morbihan, Sylvie Vincent-Linder travaillait comme adjointe chez son père Alain. Ils ont recouru à l'association et aux parts en industrie pour préparer la succession. En 2006, ils se sont associés en SARL de famille. Sylvie a acheté le minimum requis (5 % du capital) pour bénéficier du régime avantageux des apports en industrie. « C'est un bon compromis, explique-t-elle, j'ai apporté à côté 25 % en industrie. Ainsi, je touche 30 % des bénéfices de la société en ayant seulement investi 5 %. C'est donc un bon moyen d'intégrer le capital à moindre coût. » Un salaire de « superadjoint »Sylvie perçoit maintenant un salaire de « superadjoint » et pourra dans cinq ans, à la retraite de son père, racheter le cas échéant sa participation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...