Le Moniteur des Pharmacies n° 2691 du 08/09/2007
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Toujours controversée, l'hypothèse selon laquelle le tabagisme passif jouerait un rôle dans le développement d'une bronchopneumopathie obstructive (BPCO) ? Pas si sûr. Et c'est même le Lancet qui le dit. Le journal publie en effet les résultats d'une étude prospective sino-britannique menée sur 20 430 hommes et femmes de plus de 50 ans parmi lesquels 15 379 ont déclaré n'avoir jamais fumé. La prévalence de la BPCO était de 6,6 % chez les non-fumeurs contre 16,7 % chez les fumeurs. Moins élevée certes, mais significative. Le risque est augmenté avec une exposition prolongée à la fumée de tabac à l'âge adulte : jusqu'à 60 % pour plus de 40 heures d'exposition par semaine, pendant plus de cinq ans. La toux et l'essoufflement aussiLes dommages collatéraux augmentent en conséquence : le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...