Le Moniteur des Pharmacies n° 2691 du 08/09/2007
 

L'ÉVÉNEMENT

Actualité

Le contrat d'exclusivité signé par Pfizer avec Alliance Unichem au Royaume-Uni depuis le printemps a jeté un pavé dans la mare. Or d'autres laboratoires lui emboîtent le pas. Ce principe peut-il traverser la Manche ? Le Moniteur a voulu en avoir le coeur net : conclusion, les labos y pensent et la DGCCRF ne dit pas non. Shocking.


Le circuit de distribution du médicaments est en pleine mutation en Europe. La signature du contrat d'exclusivité de la filiale britannique de Pfizer avec Alliance Unichem a donné des idées. D'autres pourraient lui emboîter le pas : Sanofi-Aventis, AstraZeneca, Novartis et Lilly ont fait savoir qu'ils étudiaient un changement de leur mode de distribution outre-Manche. Selon nos informations, ces géants de l'industrie pharmaceutique seraient même en pourparlers afin de distribuer leurs produits via un seul grossiste-répartiteur en Grande-Bretagne. Raison officielle : la contrefaçonOfficiellement, il s'agit de limiter les risques de contrefaçons. A raison. D'après l'OMS, 6 à 10 % des médicaments sont contrefaits sur la planète, pour un CA de 32 Md$. Pire : le rapport d'activité 2006 des douanes françaises révèle que 594 465 médicaments contrefaits en transit ont ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...