Le Moniteur des Pharmacies n° 2683 du 23/06/2007
 

PREMIÈRE INSTALLATION

Transactions

Contrairement aux discours des cassandres, l'acquisition en solo d'une petite officine peut se révéler intéressante. A condition, toutefois, de l'acheter à un prix « décoté ».


Depuis plusieurs années, on nous rabâche que les petites officines sont impossibles à rentabiliser dans le contexte de la MDL et qu'elles sont appelées à disparaître à terme. Cette désaffection a entraîné une décote sur leur prix parfois si forte que certaines deviennent des opportunités en termes de rentabilité. « Nous constatons des exemples réussis d'installation dans des petites pharmacies achetées à prix décoté mais qui, forcément, se revendront quelques années plus tard également à prix décoté », explique Philippe Becker, expert-comptable (Fiducial Expertise). Simplement, dans ce type d'investissement, l'acquéreur ne doit pas tout miser sur la capitalisation et, pour pouvoir assurer un revenu du travail décent, doit rester sur des ratios d'endettement conformes aux normes financières. « L'objectif d'un jeune diplômé avec un faible apport est d'amorcer la pompe par ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...