Le Moniteur des Pharmacies n° 2683 du 23/06/2007
 

Enquête

Giorgio Siri est président de Federfarma, le syndicat des pharmaciens transalpins. Pour lui, le pire ce n'est pas tant la sortie du monopole mais la présence de pharmaciens dans d'autres circuits de distribution. Interview.


« Le Moniteur » : Comment ont réagi les pharmaciens à cette attaque sur leur monopole ? Giorgio Siri : Lorsque le décret autorisant la vente des médicaments d'automédication en dehors des pharmacies a été promulgué, en juin 2006, nous avons tous été pris de court. S'ensuivirent des mois de grande tension pour notre profession, préoccupée par les conséquences qu'une telle mesure pouvait avoir à la fois sur la sécurité de la santé des citoyens mais aussi sur tout le système des pharmacies. Dès le départ, nous nous sommes pourtant montrés disposés à collaborer avec les institutions pour trouver une solution équilibrée, sans aspects négatifs, en impliquant aussi le ministère de la Santé. Quelles étaient vos propositions ? Notre fédération proposait notamment de consentir la vente à l'extérieur de la pharmacie d'une liste ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...