Le Moniteur des Pharmacies n° 2682 du 16/06/2007
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Une fois n'est pas coutume, l'Assurance maladie se félicite d'une hausse de prise en charge médicamenteuse. En l'occurrence celle du diabète, notamment de type 2, pour lequel la HAS et l'Afssaps recommandent vivement l'association de plusieurs hypoglycémiants (dès que l'équilibre glycémique ne peut être atteint) ainsi que des traitements préventifs à visée cardiovasculaire. Dévoilant ses données 2005, la CNAM constate « une évolution significative des modalités thérapeutiques » sur cinq ans. Signes positifs : 58 % des patients étaient alors sous biguanides (contre 50 % en 2000), 10 % sous glitazones. En outre, 36 % des diabétiques prenaient deux classes d'antidiabétiques et 12,4 % trois. Un quart s'injectaient de l'insuline (associée pour 10,4 % avec des antidiabétiques oraux). Les patients sous hypolipémiants étaient 55 % (dont 40 % sous statines, contre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...