Le Moniteur des Pharmacies n° 2681 du 09/06/2007
 

EN BREF

Actualité

Régions


Depuis janvier, une cinquantaine d'ampoules de kétamine ont disparu dans deux casernes de pompiers de Montpellier. L'anesthésique serait recherché pour ses effets hallucinogènes par les amateurs de sensations fortes, dans les raves ou les night-clubs. La « kéta » ou « spécial K » serait ainsi vendue dans la rue à 100 euros pièce. Une enquête a été ouverte. En attendant son issue, les ampoules, désormais enfermées dans un coffre-fort, ne pourront être délivrées que par le médecin chef des casernes.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...