Le Moniteur des Pharmacies n° 2680 du 02/06/2007
 

L'ÉVÉNEMENT

Actualité

Face aux pressions de la Commission européenne, les pharmaciens espagnols veulent démontrer les périls que supposeraient une libéralisation du marché et l'ouverture du capital des officines aux non-pharmaciens. Un combat que les pharmaciens français vont suivre de très près.


Notre modèle de distribution pharmaceutique doit être exporté, non transformé, et notre obligation est de le défendre dans l'intérêt général. » Le 18 mai dernier, Isabel Vallejo n'a pas mâché ses mots lors du congrès syndical de la Federación Empresarial de Farmacéuticos Españoles (FEFE), qu'elle préside. Elle a même appelé à une initiative auprès du Parlement européen, par le biais des partis politiques, afin d'élaborer un rapport qui comparerait les modèles existants en termes de service, d'assistance et de satisfaction des usagers. Le modèle « à la norvégienne », où il existe, selon elle, une pharmacie pour 8 000 habitants et où trois chaînes se partagent le marché, est bien sûr sa hantise. En Espagne, la densité d'officines est quatre fois supérieure (1 pour 2 011 habitants) et le taux ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...