Le Moniteur des Pharmacies n° 2680 du 02/06/2007
 

Transactions


Pour aider un enfant diplômé à s'installer sans léser les autres enfants, la solution consiste à accorder un prêt familial, par exemple de 50 000 Û, sans intérêts, payable en une fois, in fine. Pendant la durée du prêt, les parents réuniront les liquidités nécessaires pour effectuer une donation de même montant à chacun de leurs enfants, en franchise totale de droits (jusqu'à 100 000 Û par enfant lorsque le don est consenti par les deux parents dans le cadre de la législation actuelle). A l'échéance du crédit, l'enfant pharmacien n'a donc pas à rembourser ses parents. NB : Le prêt familial n'a pas besoin d'être enregistré, il suffit de l'indiquer au fisc à l'aide de l'imprimé n° 2062, disponible sur http://www.impots.gouv.fr, que les parents joindront à leur déclaration de revenus. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...