Le Moniteur des Pharmacies n° 2680 du 02/06/2007
 

PROFESSION

Actualité


Soumise à la pression de l'économie de marché en faveur d'une dérégulation, l'officine française doit-elle réagir en muant vers un modèle déconnecté au maximum du commercial ? Un modèle où l'acte tendra vers « l'extension de l'analyse pharmaceutique dans une optique clinique ». L'universitaire Francis Megerlin a testé cette idée le 23 mai auprès des étudiants de Paris-V lors d'une conférence-débat. La dispensation glisserait ainsi vers un acte plus orienté physiopathologie, pharmacologie et social. Un positionnement salvateur vu le contexte, analysent les chercheurs. Bruxelles observe qu'il n'y a pas un monopole absolu mais trois : celui de la dispensation, celui de la vente et celui de la capitalisation. La Commission aura tôt fait de malmener les deux derniers si la logique économique de l'officine reste essentiellement fondée sur les volumes de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...