Le Moniteur des Pharmacies n° 2679 du 26/05/2007
 

Le grand débat

Si le principe de l'automédication fait plutôt l'unanimité auprès des pouvoirs publics, de la profession, des industriels, des assureurs et même des consommateurs, les motivations des uns et des autres divergent. Avec en filigrane le spectre de la perte du monopole sur ce marché.


Le rapport Coulomb sur l'automédication préconise des expérimentations de vente en libre accès de produits de médication officinale dans les pharmacies pour développer ce marché. Etes-vous pour ou contre ? French paradox. Un de plus pourrait-on dire. Les Français, champions toutes catégories de la consommation de médicaments (en moyenne 50 boîtes par an), comptent parmi les derniers de la classe quand il s'agit de s'automédiquer. En effet, les ventes de médicaments non prescrits et non remboursés ne représentent que 8 % des ventes totales. En juin 2006, Xavier Bertrand, alors ministre de la Santé, avait demandé un rapport sur la situation de l'automédication en France et ses perspectives d'évolution. Alain Coulomb, ancien directeur de la Haute Autorité de santé, et le professeur Alain Baumelou, président du groupe « prescription médicale facultative ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...