Le Moniteur des Pharmacies n° 2678 du 19/05/2007
 

Comparatif

Contrairement à ce qu'on croit ce n'est pas un métier de « solitaire »


J'ai exercé en officine sept années à Paris. J'ai vraiment apprécié la dimension conseil de mon métier mais j'ai décidé de me réorienter car je ne disposais pas du budget nécessaire pour devenir titulaire. J'ai suivi un DESS Droit de la santé, à Sceaux (92), en cours du soir pour compléter ma formation initiale. J'ai intégré Pierre Fabre fin 2003. Les affaires réglementaires, c'est un vaste univers qui compte différentes familles de métiers. Je m'occupe plus spécifiquement de l'enregistrement des médicaments. J'ai en charge une dizaine de produits et de projets, qui vont des antihistaminiques aux produits de dermatologie et de biotechnologie. Contrairement à ce que l'on pense, pharmacien aux Affaires réglementaires n'est pas un métier de « solitaire » mais un métier de contacts. Nous sommes en liaison avec ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...