Le Moniteur des Pharmacies n° 2677 du 12/05/2007
 

ACQUISITION

Transactions

Ne pas pouvoir justifier son apport personnel est risqué, tout comme se contenter du bilan pour établir le diagnostic financier ou négliger le contenu du bail.


Michel Watrelos, expert-comptable (Conseils et auditeurs associés), et Alain Fallourd, avocat, pointent quatre pièges dans lesquels il ne faut surtout pas tomber quand on souhaite acquérir un fonds de pharmacie. Le diagnostic financierPiège à éviter : se contenter du bilan Le bilan est une représentation des emplois et des ressources dont dispose une entité comptable. Il permet de décrire le patrimoine de l'entreprise avec ses biens et ses dettes, ses éléments d'actif et de passif. « En pratique, l'acquéreur doit se procurer les bilans des trois derniers exercices. Pour une bonne comparaison, tous doivent porter sur la même durée d'exercice, soit 12 mois. Mais un bilan n'apporte qu'une vision parcellaire. Car il fait apparaître le résultat de l'entreprise sans présenter les opérations qui ont permis de le constituer », met en garde ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...