Le Moniteur des Pharmacies n° 2677 du 12/05/2007
 

THÉRAPEUTIQUE

Actualité

Produits


Une augmentation du risque cardiovasculaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale chronique, ainsi qu'un effet possible sur la progression tumorale des patients cancéreux est à craindre lors d'un traitement par une époétine. Rappelons que les époétines (Eprex de Janssen-Cilag, Néorecormon de Roche, Aranesp d'Amgen) sont des facteurs stimulant la production de globules rouges par la moelle osseuse. Ces médicaments sont indiqués dans le traitement de l'anémie secondaire à une insuffisance rénale chronique et dans l'anémie des patients cancéreux traités par chimiothérapie pour une tumeur solide. Contrôler régulièrement le taux d'hémoglobineCes nouvelles données s'appuyant sur les résultats d'études cliniques conduisent l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé à réexaminer la sécurité d'emploi de ces médicaments. Dès maintenant l'Agence européenne et l'Afssaps rappellent quelques précautions d'emploi aux professionnels de santé. Outre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...