Le Moniteur des Pharmacies n° 2677 du 12/05/2007
 

Transactions


Compte tenu des avantages et des inconvénients respectifs des régimes à l'IR et à l'IS, l'idéal pour un jeune pharmacien diplômé est de s'installer à l'IS (pour bénéficier d'une meilleure capacité d'endettement) et de vendre à l'IR (sortie fiscale moins onéreuse qu'à l'IS). Michel Watrelos, du cabinet Conseils et auditeurs associés, lui suggère de s'associer en SEL avec un investisseur qui ne détiendrait que le minimum requis de parts sociales (5 %), puis de racheter sa participation quelques années plus tard. La société devient alors ipso facto une SELURL, tandis que l'associé unique opte pour le régime à l'IR et pourra ainsi, le moment venu, céder l'officine ou ses parts dans des conditions plus avantageuses.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...