Le Moniteur des Pharmacies n° 2676 du 05/05/2007
 

Actualité

Enquête

D'ici l'été, les premiers médicaments d'importation parallèle seront disponibles en France. La Sécurité sociale est censée faire des économies et les officinaux récupérer de la marge. Les laboratoires, eux, s'inquiètent et contingentent.


Si un importateur parallèle vous propose de meilleures conditions commerciales (prix d'achat, remises) que vos fournisseurs actuels, seriez-vous prêt à lui commander en direct des médicaments remboursables issus d'autres pays de l'Union européenne ? Après les génériques, les Français vont devoir s'habituer aux médicaments d'importation parallèle. Non, il ne s'agit pas d'un marché noir d'un nouveau genre ou d'un trafic de spécialités contrefaites, mais bel et bien de spécialités dûment autorisées à être prescrites et délivrées sur le sol français. A condition de venir d'un autre pays de l'Espace économique européen. Les premières autorisations d'importation parallèle (AIP) ont été données par l'Afssaps. Les spécialités, qui seront reconnaissables à leur code débutant par le chiffre 4, devront avoir un conditionnement le plus proche possible des spécialités françaises, ce qui n'est pas toujours ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...