Le Moniteur des Pharmacies n° 2676 du 05/05/2007
 

PROFESSION

Actualité


Si des investisseurs non pharmaciens s'emparaient de tout ou partie de la propriété des pharmacies, nul doute que la recherche du profit primerait sur la mission de santé publique. Comment ne pas imaginer un laboratoire ou un groupe d'assurance privé, propriétaire de pharmacies, privilégier par intérêt certains médicaments ou produits plutôt que d'autres ? » Cette question, c'est l'APLUS qui la pose, saisissant l'occasion de dénoncer l'accumulation des pressions commerciales et concurrentielles s'abattant sur les pharmaciens. Une autre question essentielle est posée par le syndicat : « Les principes communautaires et les impératifs de santé publique ne peuvent-ils pas être conciliés ? » La réponse pourrait passer par un changement du mode de rémunération, s'éloignant du volume de ventes de produits. L'APLUS préconise en effet une bascule vers une rémunération ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...