Le Moniteur des Pharmacies n° 2675 du 28/04/2007
 

CONSEIL

Actualité

Enquête


Souvent sollicité par les patients, le pharmacien doit pouvoir interpréter un bilan biologique afin de les rassurer mais aussi de participer au suivi de certains traitements à risque. Pour exemple, les hypolipémiants (principalement les fibrates et statines) peuvent entraîner une souffrance musculaire voire une rhabdomyolyse. Le dosage des CPK sériques permet de suivre leur tolérance chez des patients à risque ou symptomatiques. Même exemple pour la surveillance des plaquettes sous héparines, de l'ionogramme et de l'uricémie sous diurétiques, de la fonction rénale et de l'hémogramme sous AINS... Cette surveillance est essentielle car elle peut suggérer l'arrêt du traitement ou la consultation médicale en urgence : le taux de plaquettes sous héparine peut indiquer la survenue d'une thrombopénie. Si la thrombopénie de type I, modérée (#gt; 100 000/mm3) et précoce (#lt; ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...