Le Moniteur des Pharmacies n° 2675 du 28/04/2007
 

ENTREPRISE

Actualité

Enquête


Le défi le plus facile à relever est peut-être l'objectif de 75 % de substitution. A mi-mars, le taux s'élevait déjà à près de 74 %, sur la base du Répertoire actuel. Les syndicats sont confiants. « Il y a encore du potentiel d'évolution, indique Gilles Bonnefond, de l'USPO. L'opération "tiers payant contre générique" vient à peine de démarrer en mars dans l'Isère. » Pour Claude Japhet, de l'UNPF, 75 w% de substitution est un taux plafond. « Au-delà, le seuil deviendrait intolérable pour le pharmacien et pour le patient qui doit conserver un espace de liberté dans l'intérêt de la bonne observance de ses traitements. » « Les arbres ne grimpent pas jusqu'au ciel, renchérit Jean-Pierre Lamothe, vice-président de la Fédération. Ce qui importe, c'est l'effort à réaliser chaque ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...