Le Moniteur des Pharmacies n° 2675 du 28/04/2007
 

INDUSTRIE

Emploi

Laboratoires pharmaceutiques et sous-traitants renforcent leur poids dans l'Eure en construisant de nouveaux établissements ou en étendant leur site. Des emplois se créent.


L'Eure est déjà le deuxième département industriel dans le domaine de la pharmacie. 7 000 salariés y travaillent aujourd'hui, un nombre qui devrait rapidement croître avec les différents projets d'investissements annoncés par les laboratoires et les prestataires. Un département d'accueil pour l'industrieLa filière a bénéficié notamment de l'implantation de deux parcs d'activité : Pharma-parc I, qui accueille essentiellement les fournisseurs d'articles de conditionnement, façonniers et sous-traitants des industries pharmaceutiques et parapharmaceutiques, et Pharma-parc II pour les entreprises de pointe dans les domaines de la pharmacie, de l'imagerie, de l'électronique, de l'informatique et de l'optique. « C'est un atout important, précise Isabelle Grellet, de Sanofi Pasteur. Nous sommes ainsi à proximité de nos fournisseurs. » Un argument qui a convaincu également Valois Pharm, spécialisé dans le développement, la fabrication et la commercialisation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...