Le Moniteur des Pharmacies n° 2674 du 21/04/2007
 

L'ÉVÉNEMENT

Actualité

Après des années de tergiversations où collectivités locales, ordre des pharmaciens et associations de patients se renvoyaient la balle, la collecte des déchets de soins « piquants-coupants » revient sur la scène législative. La parution d'un prochain décret prévoit, entre autres, la distribution obligatoire de conteneurs sécurisés par les pharmaciens.


Sans mauvais jeu de mots, l'élimination des déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) est depuis toujours un sujet épineux. Les malades chroniques sous traitement injectable, principalement diabétiques, sont les premiers concernés. A ces deux questions : « Qui finance ? » et « Qui est responsable de la récupération de leurs déchets? », les réponses ne sont pas d'une clarté évidente. Résultat, sur les 3 000 à 3 500 tonnes de DASRI produits par les particuliers*, près de 80 % des piquants-coupants (aiguilles pour stylo à insuline, seringues à injection, lancettes...) se retrouvent dans les ordures ménagères ! « En toute bonne foi, les patients les mettent dans des boîtes en plastique qu'ils jettent dans les bacs destinés aux produits recyclables », constate Didier Gabarda-Oliva, responsable des DASRI ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...