Le Moniteur des Pharmacies n° 2674 du 21/04/2007
 

PROFESSION : CE QUE VOUS EN PENSEZ

Actualité


Jean-Luc Saatdjian Macot, La Plagne (Savoie) Les intérêts commerciaux peuvent nous dicter de tout mettre en libre-service, mais le pharmacien finirait par perdre toute crédibilité et ce serait une aberration sur le plan de la santé publique. Sans l'intervention de notre conseil, il faut s'attendre à une augmentation des erreurs d'automédication. Des tests, même contrôlés par le pharmacien, ont leurs limites car lorsque vous avez dix clients dans l'officine l'équipe ne peut pas se rendre disponible pour assister la vente devant le linéaire. Les laboratoires veulent voir leurs produits en libre-service mais ils nous seraient infidèles s'ils devaient partir en grande distribution. Isabelle Taillard, Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) Certes, il y a un danger pour le monopole mais, aujourd'hui, les clients vont sur Internet pour se procurer des produits vendus en pharmacie, et le libre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...