Le Moniteur des Pharmacies n° 2674 du 21/04/2007
 

PROFESSION

Actualité


Il y a des chiffres maudits. Cette semaine, c'est 5 000 pharmacies (en trop, bien entendu). Ce fameux chiffre, tiré d'une étude menée par le cabinet Precepta (groupe Xerfi) sur la distribution des produits pharmaceutiques, a été monté en épingle dans la presse. Pourtant, le propos exact est plus nuancé. Le coût du réseau pharmaceutique est élevé, selon le rapport. « Gage de sécurité sanitaire et d'accessibilité large au médicament, le modèle français reste protecteur pour les officinaux. D'autres pays européens ont choisi la voie de la libéralisation du paysage officinal avec pour principal objectif d'abaisser les coûts de distribution et, en conclusion, une densité bien plus faible qu'en France. Pour rejoindre la moyenne européenne, le parc officinal français, parmi les plus denses en Europe, devrait voir disparaître environ un ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...