Le Moniteur des Pharmacies n° 2672 du 07/04/2007
 

Edito


Voilà un gros mot. Un sort que l'on croyait réservé à ces « vieux » secteurs d'activité qui n'ont pas pu ou pas su s'adapter. Or n'est-ce pas un mot qu'il faudrait avoir le courage de commencer à évoquer pour l'officine ? Quelques éléments... Nous nous acheminons vers une condamnation de la France sur l'ouverture du capital, même si la procédure peut être longue. La profession ne devrait-elle pas déjà penser à la façon dont ses entreprises pourraient être recapitalisées avec un minimum d'inconvénients, plutôt que de croire en l'efficacité défensive de murailles rendues obsolètes par la poudre à canon ? On ne parle que de services à la personne ! La profession ne devrait-elle pas « foncer » à corps perdu sur le secteur sans calculer, et voir là ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...