Le Moniteur des Pharmacies n° 2672 du 07/04/2007
 

POLITIQUE

Actualité

La FSPF avait organisé à Paris une convention le 27 mars pour jauger les principaux candidats à la présidentielle. 800 pharmaciens avaient répondu présent. Et sont repartis avec leurs incertitudes.


Les pharmaciens ont un « sentiment d'inquiétude sur les fondamentaux », avait lancé Pierre Leportier, président de la FSPF, lors de la conférence de presse qui avait ouvert la convention. Sur ces fondamentaux (propriété, monopole, quorum), tous les partis (UDF, FN, UMP, PS, dans l'ordre d'apparition) ont promis, craché juré, de défendre la profession, à commencer par le dossier européen. On n'en attendait pas moins d'eux à un mois du premier tour. UDF. Jean-Jacques Jégou, sénateur UDF du Val-de-Marne, s'est attiré l'ire du public en suggérant, concernant l'ouverture du capital, que l'on se batte pour que le pharmacien reste (seulement) majoritaire dans le capital. Un plan B en cas de condamnation de la France ? Etant opposé à l'entrée des répartiteurs dans le capital, il se montra en contradiction avec son ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...