Le Moniteur des Pharmacies n° 2659 du 13/01/2007
 

CRÉATINE ET DHEA

Actualité

L'événement

Boom du marché de la diététique sportive en pharmacie oblige, les produits à base de créatine se multiplient dans les linéaires. Et vous êtes nombreux à nous poser des questions sur le statut de cet acide aminé. Dans quelles mesures et dans quelles limites peut-on en vendre? La théorie réglementaire ne colle pas toujours à la pratique...


Dans la course au muscle, la créatine arrive souvent en pole position. Même si cette substance doit sa réputation à la promesse d'une performance décuplée, même si elle a longtemps été interdite à la vente, elle ne fait pas partie des produits dopants. Mais la question est aujourd'hui de savoir dans quelles conditions sa présence est légale dans un produit. La réponse dépend en fait de quel type de produit on parle. Pour les denrées destinées à une alimentation particulière (DDAP) - et, en l'occurrence, pour les aliments énergétiques adaptés à l'effort du sportif -, l'Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) a tranché. Dans un avis du 17 février 2004, elle autorise l'adjonction de créatine dans la limite de 3 g par jour. « Cependant le distributeur doit toujours ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...