Le Moniteur des Pharmacies n° 2659 du 13/01/2007
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Un nombre croissant d'usagers de cocaïne, de buprénorphine haut dosage et d'ecstasy se les injectent. Selon le rapport « Tendances récentes et nouvelles drogues » sur les populations marginalisées de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), le phénomène, apparu en 2005, se poursuivait début 2006. Une pratique qui, pour les utilisateurs de buprénorphine, se révèle heureusement moins nocive que prévue : la fréquence des problèmes liés à l'injection diminue grâce à la diffusion de Stérifilt, un nouveau filtre qui bloque le passage des composants responsables des dégâts veineux et des abcès liés à l'injection. Pour la cocaïne, on constate en revanche une croissance importante des problèmes de santé liés à la nature du produit qui entraîne infection et épuisement physique et psychologique. L'OFDT souligne également une évolution du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...