Le Moniteur des Pharmacies n° 2659 du 13/01/2007
 

COOPÉRATION

Carrières

En 2002, des responsables de la faculté de pharmacie de Lyon se rendaient à Kaboul pour aider leurs homologues afghans. Depuis, un nouveau cursus a été entériné et la formation continue des enseignants afghans s'organise. Le point avec Dominique Marcel-Chatelain, coordinatrice de la délégation lyonnaise.


Tout était à revoir, se souvient Dominique Marcel-Chatelain, maître de conférences au département de pharmacologie de la fac de Lyon. Nous avons donc fait un état des lieux pour définir les principales actions destinées à réorganiser le secteur de la pharmacie. » Une liste particulièrement longue, mais peu surprenante après des années d'occupation soviétique puis d'imposition d'un régime religieux particulièrement rigoureux : rétablissement d'une législation pharmaceutique, recréation d'un laboratoire national de contrôle des médicaments au sein du ministère de la Santé pour stopper la multiplication de la vente de médicaments contrefaits dans la rue, ou encore installation d'un centre de production de médicaments essentiels. La reconstruction n'était pas de moindre ampleur côté enseignement. Outre l'incendie de la fac de pharmacie de Kaboul en 1992 puis son pillage, la formation avait ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...