Le Moniteur des Pharmacies n° 2656 du 16/12/2006
 

PROFESSION

Actualité


L'Action pharmaceutique libérale d'union syndicale (APLUS) vient de désigner un nouveau bureau* avec à sa tête Pascal Chassin, titulaire à Quetigny près de Dijon (Côte-d'Or). L'ancien président Bruno Lamaurt (Seine-Saint-Denis) avait démissionné pour protester contre la prise de distance entre l'APLUS et l'USPO. L'idylle entre les deux structures syndicales aura ainsi duré à peine plus d'un an (l'APLUS s'était rapprochée de l'USPO en juillet 2005). « Nous étions en désaccord notamment sur des points cruciaux de la convention pharmaceutique, et un certain nombre de nos adhérents ne comprenaient pas notre position », explique Pascal Chassin. L'APLUS souhaiterait que le pharmacien devienne un libéral « au sens fiscal du terme ». A savoir être essentiellement rémunéré à l'acte, la marge commerciale étant réduite à « sa plus simple expression » pour financer ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...