Le Moniteur des Pharmacies n° 2656 du 16/12/2006
 

Actualité

Enquête

Les délégués pharmaceutiques donnent un visage humain aux laboratoires qu'ils représentent à chaque fois qu'ils franchissent le pas d'une officine. Mais leurs visites se font plus rares et le sentiment d'abandon gagne certains d'entre vous. Détrompez-vous, même loin des yeux, vous êtes au coeur de leurs préoccupations.


En 2005, lors d'un sondage, vous répondiez à 71 % que les visites des laboratoires se faisaient moins nombreuses qu'autrefois. Mais, à 64 %, vous estimiez qu'elles étaient néanmoins suffisamment fréquentes. En 2006, le résultat est quasiment le même (64 %), à ceci près que, désormais, vous êtes une majorité (49 %) à juger ces visites pas assez fréquentes. Les laboratoires se désintéresseraient-ils de l'officine ? C'est en tout cas le sentiment partagé par un certain nombre d'entre vous. « Il y a toujours une réalité derrière une impression, avance Jean-Christian Kipp, P-DG de Direct Medica. Mais, dans les faits, le phénomène est tout autre. Les laboratoires s'intéressent de plus en plus aux pharmaciens et les contacts sont de plus en plus nombreux. La croissance des ventes directes est un ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...