Le Moniteur des Pharmacies n° 2652 du 25/11/2006
 

PARTENAIRES - RÉPARTITION

Cahier spécial

L'annuel

Avec une baisse de son chiffre d'affaires et des volumes, une diminution de sa marge et de ses résultats ainsi qu'une nouvelle contribution sur sa taxe ACOSS de 50 millions d'euros, la répartition vit, comme l'officine, une situation très critique pour son économie.


Les grossistes représentent 3 % du prix public du médicament en France, contre 25 % pour les pharmacies et 66 % pour les industriels. Les années se suivent et se ressemblent pour la répartition. En 2005, les ventes directes avaient augmenté de près de 20 % sur le médicament remboursable. Dans le même temps, le CA n'avait progressé que de 4,74 %, tandis que l'industrie et le réseau officinal progressaient respectivement de 6,83 % et 6,14 %. On retrouve le même écart dans l'évolution des marges après contributions et taxes entre les répartiteurs (+ 0,80 %) et les ventes directes (+ 16,92 %). La pharmacie, quant à elle, a fait 4 points de mieux que la répartition (+ 4,80 %) l'an dernier. Selon la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique, les résultats ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...