Le Moniteur des Pharmacies n° 2652 du 25/11/2006
 

PHARMACOVIGILANCE

Produits

Prescription


Chez les patients traités à la fois par la L-thyroxine (Lévothyrox, L-Thyroxine Roche) et un médicament modifiant l'acidité gastrique, une surveillance du taux de TSH plus fréquente paraît justifiée. En effet, si l'acidité gastrique n'existe plus, lors d'une gastrite atrophique par exemple ou sous traitement par un inhibiteur de la pompe à protons, l'absorption digestive de l'hormone thyroïdienne est alors réduite. C'est pourquoi une surveillance accrue du taux de TSH permettrait d'ajuster au mieux la posologie de la L-thyroxine dans le cas d'hypochlorhydrie. Les causes de la baisse de l'absorption de la L-thyroxine au niveau du jéjunum et de l'iléus en présence d'une acidité gastrique anormale ne sont pas encore connues. Cela pourrait être lié à des modifications biochimiques du sel de sodium de thyroxine. Source : « New England Journal ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...