Le Moniteur des Pharmacies n° 2652 du 25/11/2006
 

RECHERCHE

Actualité


C'est en pensant à la sialorphine, un puissant inhibiteur de la douleur découvert chez le rat, que des chercheurs ont eu l'idée de rechercher son homologue chez l'homme. Ainsi, ils ont découvert dans la salive un pentapeptide - baptisé « opiorphine » - impliqué dans la nociception et l'inhibition des encéphalines. Dans différents modèles expérimentaux de douleur chimique et mécanique, l'opiorphine a montré une activité analgésique trois à six fois supérieure à celle de la morphine. Elle pourrait avoir des implications dans le développement de médicaments chargés de prendre en charge la douleur et le soulagement des troubles émotionnels. Source : Agence de presse médicale.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...