Le Moniteur des Pharmacies n° 2651 du 18/11/2006
 

Actualité

Enquête


Aucune personne vivant en banlieue n'aura été étonnée par la violence qui y explosa durant l'automne 2005. Et surtout pas aux Minguettes, à Vénissieux (Rhône), où éclatèrent, en 1981, les premières émeutes en France. Depuis, les médias ont collé à cette cité l'étiquette de ghetto. Céline Garry, jeune pharmacienne de 35 ans, y exerce. Elle regrette que l'on stigmatise à outrance les banlieues : « Plus on parle de la violence, plus on la crée. » Difficile quand même de ne pas évoquer de tristes faits divers. En janvier 2006, le dentiste et le kinésithérapeute de la cité ont été agressés sur leur lieu de travail, ligotés dans leur cabinet avec une arme à feu pointée dans la bouche. « Tous les professionnels de santé du quartier se sont mobilisés. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...