Le Moniteur des Pharmacies n° 2651 du 18/11/2006
 

SOCIÉTÉ

Actualité


Enterrera-t-on l'affaire Cofidis ou, au contraire, s'y référera-t-on pour mener à bien une réflexion sur le dopage ? Le procès, qui a débuté le 6 novembre au tribunal de Nanterre et dont le jugement sera rendu le 19 janvier 2007, n'est pas vraiment celui d'un trafic. Il révèle surtout l'art de la débrouille en matière de dopage. Un pharmacien parisien comparaissait parmi les dix prévenus pour délivrance sans ordonnance de substances vénéneuses. Sa faute : avoir fourni durant trois ans à une très bonne cliente septuagénaire de Nouvelle-Calédonie des produits qu'il croyait destinés à ses besoins personnels, alors qu'elle les remettait à l'un des coureurs. Il affirme avoir pensé que sa cliente partageait avec des amies américaines les hormones de croissance et ne pas avoir soupçonné le détournement d'usage de 27 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...