Le Moniteur des Pharmacies n° 2650 du 11/11/2006
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Les pharmaciens et les médecins évaluent mal le risque tératogène des médicaments. C'est dit - et prouvé - dans la revue Prescrire (octobre 2006) qui s'appuie sur une étude menée par le centre régional de pharmacovigilance de Toulouse. 104 pharmaciens et 103 généralistes ont été interrogés sur les effets tératogènes ou foetotoxiques de 30 principes actifs administrés pendant la grossesse. D'après les résultats, 9 % des officinaux n'ont pas accusé l'isotrétinoïne et le thalidomide d'entraîner des malformations graves chez le foetus. Et 33 % (19 % des généralistes) ont disculpé l'acide valproïque de tout effet tératogène, alors que le médicament expose notamment à des anomalies de fermeture du tube neural. Plus inquiétant, près d'un quart des professionnels de santé interrogés pensent que l'ibuprofène peut être donné sans risques aux femmes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...