Le Moniteur des Pharmacies n° 2649 du 04/11/2006
 

PROFESSION

Actualité


Un peu plus d'un an après son rapprochement avec l'USPO, l'APLUS « reprend son autonomie d'action et de parole » pour dénoncer la signature de la convention. « Nous la jugeons inacceptable et illégale, tranche Pascal Chassin, son vice-président. Nous avons donc déposé un recours devant le Conseil d'Etat. Ce qui ne nous empêchera pas de continuer à travailler avec l'USPO. » L'APLUS regrette l'obligation de conventionnement et les « chèques en blanc » que représentent les avenants. « La convention a été signée sans contenu précis. Rien n'est chiffré, elle est vide et déséquilibrée », critique Jean-François Galpin, son secrétaire général adjoint. Autre grief : les sanctions encourues par les officinaux. « L'UNCAM pourrait faire entrer l'objectif générique actuel dans ce cadre-là. La Sécu n'est pas aujourd'hui dans cet ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...