Le Moniteur des Pharmacies n° 2649 du 04/11/2006
 

Actualité

Enquête

Déremboursements et baisses de marge semblent avoir rendu le pharmacien frileux en matière d'automatisation. On prévoit en effet en 2006 un ralentissement global de 20 à 30 % du nombre d'implantations. Cela n'empêche pas les fabricants d'avoir confiance dans l'avenir.


Le marché des automates (le parc est aujourd'hui de 1200 machines) est actuellement peu dynamique, les marges sur les ventes ayant baissé de 30 à 40 %. Cette situation, qui touche la globalité des acteurs du marché, est probablement due au mauvais climat économique dans lequel se trouvent les pharmaciens, dont certains ont vécu une baisse de chiffre d'affaires de 5 à 7 % en 2006. Le prix moyen d'un investissement en automatisation s'est lui stabilisé dans une fourchette de 100 000 à 130 000 euros. Cela n'empêche toutefois pas les principaux fabricants de capitaliser sur l'avenir : le Max 2 d'ARX est doté d'un éjecteur non électroaimanté fiable à 100 % (plateaux inclinés, canaux multiples) et délivre les produits en nombre en 3 à 5 secondes. En 2007, le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...