Le Moniteur des Pharmacies n° 2647 du 21/10/2006
 

RÉGIONS

Actualité


Après les Alpes-Maritimes et Paris, voici les Hauts-de-Seine. A compter du 23 octobre, les pharmaciens du département sont priés de ne plus faire de tiers payant en cas de refus du générique par les patients. Les Hauts-de-Seine n'en sont pas à leur coup d'essai. En septembre, la CPAM avait organisé le « mois du générique » avec envoi de 150 000 courriers aux assurés, expositions dans les centres commerciaux et les mairies, rencontre avec les pharmaciens et mise à disposition d'un tampon « substitution générique refusée ». La mobilisation a payé. Le département est passé de 54,5 % de taux de pénétration fin août à 57,2 % fin septembre. Mais la CPAM veut aller encore plus loin. « Il y des moments où il faut savoir forcer le destin, estime ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...