Le Moniteur des Pharmacies n° 2643 du 30/09/2006
 

ÉCONOMIE

Actualité


Malgré les revalorisations tarifaires récentes consenties aux médecins, un certain nombre de spécialités semblent avoir subi de plein fouet, sur le plan économique, l'effet du parcours de soins coordonné. Le bilan fiscal de l'Union nationale des associations agréées, diffusé dans la presse médicale, montre des baisses sensibles, entre 2004 et 2005, du revenu net des spécialistes qui dépendent du passage chez le médecin traitant : - 4,1 % pour les dermatologues (à 66 000 Euro(s)), - 6,3 % pour les ORL (76 000 Euro(s) de revenus en 2005), - 6,6 % pour les rhumatologues (67 000 Euro(s)), - 7,8 % pour les néphrologues, - 6,1 % pour les pneumologues (76 000 Euro(s)) et - 1,4 % pour les cardiologues (99 000 Euro(s))... A contrario, les spécialistes en accès direct autorisé ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...