Le Moniteur des Pharmacies n° 2642 du 23/09/2006
 

Actualité

Enquête

Facile d'accès. Trop facile? La buprénorphine haut dosage est régulièrement détournée. Pour y remédier, une nouvelle forme ininjectable de Subutex devrait être mise sur le marché début 2007.


A la fin des années 70, les Etats-Unis s'interrogent sur les risques et les limites d'une prescription massive de méthadone. La buprénorphine, molécule de synthèse dérivée de la thébaïne, un des alcaloïdes de l'opium, est découverte au même moment. Malgré quelques études, les premières prescriptions ne se font pas aux Etats-Unis mais en Australie et en Europe surtout, avec une première publication en 1985 par un psychiatre belge, Marc Reisinger. A cette époque, les prescriptions de Temgésic sont « sauvages ». En France, à la fin des années 80, quelques médecins isolés se lancent aussi dans ce type de prescriptions. Jusqu'en 1990, la buprénorphine n'est accessible que sous forme injectable, puis sublinguale hydrosoluble peu dosée (0,2 mg) et facilement injectable. Quelques cliniciens observent déjà des cas de mésusage et de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...