Le Moniteur des Pharmacies n° 2641 du 16/09/2006
 

Actualité

Enquête

La pharmacie accuse le coup des récentes mesures gouvernementales et du plafonnement des marges arrière. Les effets sur l'activité et l'évolution des marges sont palpables, surtout depuis avril dernier. Du jamais vu depuis quinze ans ! L'officine va y perdre des plumes.


Le plan médicament 2006 a été on ne peut plus brutal pour l'officine : déremboursements, grands conditionnements, baisse des prix, plafonnement des marges arrière... Dès avril, les dépenses de médicaments remboursables ont baissé (rarissime !) de 1,1 % par rapport au même mois de l'année précédente et les dépenses de soins de ville n'ont évolué que de 0,8 %. « C'est un véritable coup de semonce pour les pharmaciens, beaucoup d'entre eux ont accusé une baisse de CA de 10 % sur ce mois », révèle Michel Watrelos, expert-comptable (Conseils et Auditeurs Associés). « Avril est le mois de la rupture, le CA a chuté de 15 % à 20 % pour certaines officines, même s'il faut un peu relativiser la baisse en raison d'un nombre de jours de travail ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...