Le Moniteur des Pharmacies n° 2641 du 16/09/2006
 

EUROPE

Actualité


Les officines italiennes ont eu beau baisser le rideau deux jours (plus de 90 % d'entre elles), descendre dans la rue, le Parlement a tout de même approuvé le décret autorisant la vente de médicaments à prescription non obligatoire (10 % du marché pharmaceutique) en supermarché. Il faut dire que les associations de consommateurs ont soutenu ce projet du gouvernement. Mais c'est bien le lobbying des GMS qui a fini par payer. Coop avait réuni 300 000 signatures en faveur de la fin du monopole pharmaceutique. Et elle n'a pas perdu de temps, ouvrant des espaces pharmacie - annoncés par des croix lumineuses bleu turquoise - dans trois supermarchés en août, quelques jours après le vote du Parlement. Neuf pharmaciens y travaillent (Coop dit crouler sous les demandes d'embauche). Le discount ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...