Le Moniteur des Pharmacies n° 2640 du 09/09/2006
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Dans ses recommandations de traitement de l'infection par le VIH, l'Organisation mondiale de la santé a renforcé la liste des molécules qui peuvent être prescrites en première intention. C'est ainsi que deux analogues nucléosidiques jusqu'alors recommandés en deuxième intention font leur apparition en traitement initial : l'abacavir (Ziagen) et le ténofovir (Viread). L'inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse emtricitabine (Emtriva) constitue aussi une nouveauté, apparaissant comme un équivalent de la lamivudine (Epivir). Les combinaisons nucléosidiques à utiliser préférentiellement sont la zidovudine (Retrovir) ou le ténofovir associés soit à la lamivudine, soit à l'emtricitabine. Petit problème toutefois. Ces recommandations de l'OMS, qui concernent les traitements de l'adulte, s'adressent plus particulièrement aux pays émergents. Lesquels se caractérisent par un manque de disponibilité chronique de ces molécules !

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...