Le Moniteur des Pharmacies n° 2640 du 09/09/2006
 

Entreprise


Interfimo a été cité dans un article du Moniteur du 8 juillet intitulé « Gare aux séquestres imprévus ! » (« séquestres superflus » aurait d'ailleurs mieux rendu compte du fond de l'article). Par discrétion, nous ne pouvons évidemment répondre sur le détail de cette opération, mais tout au plus préciser que cette cliente n'aura supporté en définitive aucun préjudice financier lié au processus incriminé. Rappelons que, lors d'une cession de fonds de commerce, il existe une obligation légale de séquestrer le prix de vente pendant un certain temps afin de : - régler les créanciers privilégiés du cédant (ceux détenant une inscription sur le fonds de commerce), - permettre aux créanciers chirographaires de déclarer leur créance en faisant une opposition au paiement du prix par voie d'huissier, - protéger le cessionnaire de sa solidarité ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...