Le Moniteur des Pharmacies n° 2638 du 26/08/2006
 

RECHERCHE

Actualité


On n'a jamais fini d'en apprendre sur le virus du sida. Un mécanisme inédit par lequel le VIH altère la réponse immunitaire vient d'être dévoilé. Le virus réduit considérablement le contact entre les lymphocytes T qu'il infecte et les cellules présentatrices d'antigènes. Pas de chance, car ce point de contact, appelé « synapse immunologique », est indispensable pour déclencher une réponse immunitaire de qualité. Un composant du VIH, la protéine Nef, serait responsable du phénomène. De nouvelles pistes thérapeutiques pourraient un jour découler de cette découverte. Sources : Institut Pasteur et CNRS.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...