Le Moniteur des Pharmacies n° 2637 du 15/07/2006
 

PROFESSION

Actualité


Au lieu des déremboursements, les Français préféreraient, pour limiter le déficit de la Sécu, la vente de plus petits conditionnements (80 %) ou la limitation des prescriptions (56 %), selon les résultats d'un sondage du Credoc auprès de 1 022 personnes pour le compte du Collectif des groupements. Pourtant, ils acceptent les explications avancées par le gouvernement : 56 % sont d'accord avec l'idée que certains médicaments sont déremboursés pour que la Sécu puisse maintenir la prise en charge de médicaments dédiés à des maladies plus graves. Commentant ces résultats, le Collectif propose que la politique de déremboursement soit assortie « d'un effort de pédagogie » en direction des patients et des professionnels de santé. Il plaide pour la suppression de la qualification de service médical rendu (SMR) insuffisant, qui ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...