Le Moniteur des Pharmacies n° 2636 du 08/07/2006
 

RECHERCHE

Actualité


A peine le rimonabant vient-il d'obtenir un avis favorable de l'Agence européenne du médicament, dans le traitement du surpoids et des facteurs de risque cardiométaboliques associés, que cet antagoniste sélectif du récepteur CB1 des cannabinoïdes montre aussi sa capacité à ralentir la progression de la fibrose hépatique qui conduit à la cirrhose. L'usage quotidien de cannabis accélère l'évolution vers la cirrhose des patients atteints d'hépatite C chronique. L'explication est trouvée : l'activation des récepteurs CB1 fortement exprimés dans le foie des patients cirrhotiques accélère l'évolution vers la cirrhose en stimulant les cellules génératrices de fibrose. D'où l'intérêt thérapeutique des molécules bloquant ce récepteur. Source : INSERM.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...